Marche dans St. John’s pour l’égalité

Milan students manifestation on October, 4 2013

Dans la foulée du mouvement  #metoo, des milliers de femmes, hommes et enfants ont marché samedi dernier pour prôner l’égalité de traitement entre les hommes et les femmes à travers le monde.

Une de ses marches s’est déroulée au centre-ville de St. John’s et a rassemblé une centaine de personnes. Cet évènement a permis de mettre en lumière plusieurs problématiques qui découlent de l’inégalité de traitement entre les hommes et les femmes de cette province. Par exemple, un article de CBC NEWS paru le 20 janvier 2018 fait mention de la disparité salariale entre les hommes et les femmes pour un même poste à l’emploi. En effet, on note qu’à Terre-Neuve-et-Labrador il s’agit d’un réel enjeu et que de ce fait, des efforts devront être mis pour assurer aux filles et aux femmes de la province une égalité face à ce droit protégé.

C’est dans des évènements d’ampleur comme celui qui a permis les rassemblements à l’international (#metoo ) qu’il nous est permis de constater l’importance de la défense de droits.  D’une part, les gens se mobilisent et échangent sur des sujets qui les rassemblent. D’une autre part, une pression est mise sur les instances politiques pour enclencher une discussion sur les enjeux soulevés par les manifestants.

Le début de l’année 2018 marque une période de solidarité sociale et de désir de changement afin d’améliorer la condition des droits allégués aux femmes. Il est agréable de constater que les citoyens de la province de Terre-Neuve-et-Labrador suivent le pas et agissent concrètement pour la défense des droits. Nous garderons certainement un œil sur les prochaines étapes de cette vague d’initiative citoyenne.

Pour consulter l’article cité précédemment, cliquer ici.

Le présent billet de blogue a été rédigé par une étudiante participant au projet de Veille sur les droits de ACLC et de PBSC. Les vues qui y sont exprimées ne sont pas forcément celles de l’ACLC ou de PBSC.