Pensionnats autochtones: excuses formelles du gouvernement Trudeau à Terre-Neuve et Labrador

Canadian Law

Vendredi dernier, Justin Trudeau a posé un geste qui était attendu par toute une communauté et ce, depuis bon nombre d’années. Il s’agit d’excuses formelles du gouvernement fédéral adressées aux survivants des pensionnats autochtones de Terre-Neuve et Labrador.

Notons que le gouvernement Harper avait présenté des excuses aux survivants des pensionnats autochtones. Cependant, celles-ci étaient adressées aux survivants canadiens mais excluaient ceux de  Terre-Neuve Labrador. En effet, les faits allégués se sont produits alors que la province ne faisait pas partie de la confédération donc le gouvernement fédéral avait décidé de l’exclure de cette démarche réparatrice.

Dans un article présenté par CBC News plus tôt cette semaine, on nous présente des femmes qui ont vécu l’enfer des pensionnats autochtones et qui attendaient impatiemment ces excuses à leur égard.

Sans rien enlever à ce qu’elles ont dû endurer pendant leur séjour dans ces endroits où l’on voulait « tuer l’indienne en elles », ces femmes sont apaisées d’enfin recevoir cette reconnaissance du gouvernement. Cela revient à leur donner de la crédibilité par rapport à ce qu’elles ont vécu, chose qui ne semble pas avoir été faite dans le passé, visiblement.

Ce geste du gouvernement fédéral s’inscrit dans un effort marqué pour la réconciliation des peuples autochtones de la province avec le reste sa population et des gouvernements, comme nous en avons discuté dans un article paru la semaine dernière.

Pour consulter l’article qui a été cité dans ce texte, cliquez ici.

Ce billet a été écrit par un étudiant ACLC-PBSC. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement le point de vue de l’ACLC ou PBSC.

Be the first to comment on "Pensionnats autochtones: excuses formelles du gouvernement Trudeau à Terre-Neuve et Labrador"

Leave a comment

Your email address will not be published.