L’ONU invite la communauté internationale à la prévention et à la lutte contre le terrorisme

UN logo

Suite aux récents évènements survenus notamment à Paris et au Liban ainsi qu’à l’occasion du G-20, le Secrétaire général de l’ONU a appelé les États membres à répondre fortement au terrorisme tout en demeurant respectueux des droits fondamentaux et de l’état de droit.

Les attaques survenues dans l’agglomération parisienne ont par ailleurs conduit l’Organisation à réitérer sa position à l’égard de la radicalisation et de l’extrémisme violent. Le Conseil de sécurité s’est prononcé sur la question en dénonçant les « attaques terroristes lâches et barbares » et en incitant les États membres à traduire en justice les auteurs de tels actes.

D’ailleurs, M. Ban a annoncé la venue d’un plan d’action ayant pour objet la prévention et la lutte à l’extrémisme violent. Il a également rappelé l’importance du soutient international aux victimes du terrorisme et de la guerre de par le monde. Les attentats survenus ne doivent en aucun cas freiner l’accueil des réfugiés, qui se veulent des victimes de la violence et de l’extrémisme. Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a mis en garde l’Union européenne : les réfugiés ne doivent pas devenir les boucs émissaires des récents évènements.

Aucun mot, aucun geste ne peut réparer ce qui est survenu au Liban jeudi dernier. Aucun mot, aucun geste ne peut réparer ce qui est survenu à Paris vendredi dernier. L’ONU souhaite plus que jamais rappeler l’importance du soutient qui doit être offert aux victimes d’actes aussi méprisables. La communauté internationale doit continuer de se serrer les coudes et surtout, ne pas tomber dans la peur de l’autre.

Ce billet a été écrit par un(e) étudiant(e) ACLC-PBSC. Les opinions exprimées ne reflètent pas nécessairement le point de vue de l’ACLC ou PBSC.